La Galipote été/automne 2018 titre sur les nouvelles communautés de communes : « Com.com… ça bégaye ! »

Par défaut

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

galipote-page-001Sur le blog Ambert au Centre on pense être plutôt virils mais corrects ; dans le genre, l’excellente Galipote a fait très fort dans son numéro 138 – été/automne 2018, en autopsiant les communautés de communes « Chavanon, Combrailles et volcans » et « Ambert Livradois Forez ».

Sur cette dernière le ton est donné dès la première page de l’article : »La démocratie de proximité serait-elle en danger ? Le fossé semble en effet se creuser entre un pouvoir de plus en plus centralisé et des citoyens de moins en moins audibles ! Mais qui sait ce que nous réserve nos élus ? » (page 9) ; nous nous étions positionnés ici sur les perspectives intercommunales : https://ambertaucentre.org/2017/01/15/communaute-de-communes-ambert-livradois-forez-jean-claude-daurat-un-president-par-defaut/

Suivent, entre autre, le point sur la hausse du taux de la taxe d’habitation, lettre de la DGFIP à l’appui, fixant les responsabilités de chacun dans la hausse sensible observée par tous, et le…

Voir l’article original 212 mots de plus

Une nouvelle ambition pour la couverture mobile du territoire : quelle mise en œuvre ?

Par défaut

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

téléphonieAlors même que le texte de l’accord entre le gouvernement et les opérateurs de téléphonie mobile est sur le point d’être rendu public une réunion du comité de suivi du programme « France mobile » a eu lieu ce jour 19 janvier 2018, ainsi qu’une réunion avec l’ARCEP et la Direction Générale des Entreprises pour le présenter aux représentants des associations de collectivités locales. Référent de l’Association des Maires de France j’ai assisté à ces deux rencontres.

La semaine prochaine, le comité de concertation France mobile, qui rassemble les services de l’Etat, les représentants des opérateurs et des collectivités, devra amorcer la mise en œuvre de cette « nouvelle ambition pour la couverture mobile du territoire ».

Quelles obligations comprend cet accord ? Il s’agit de répondre à l’engagement du Président de la République de garantir un haut débit à tous en 2020 puis très haut débit à tous en 2022.

  • Il généralise d’ici à…

Voir l’article original 508 mots de plus

A la DGFIP du Puy de Dôme, le nouveau directeur invente la « proximité raisonnable ». Celle-là, on nous l’avait pas encore faite.

Par défaut

La dialectique, ce n’est pas rien…

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

Avec la SNCF, on a connu un grand moment d’enfumage ces derniers jours, mais là, on a découvert un vrai dialecticien : Patrick SISCO, le nouveau directeur départemental des finances publics.

S’il ne connaît manifestement pas encore bien la topographie du département, il a inventé une notion nouvelle : la « proximité raisonnable« . Afin de vendre aux maires de l’arrondissement d’Ambert le départ des services du cadastre à Issoire, il nous explique ce qui est bon pour nous. On enlève le service localement une meilleure qualité de…. service de proximité ! Ca c’était déjà fort, mais on nous l’a déjà fait plusieurs fois, alors on est blasé et on n’y croit plus.

Bon, on va l’aider à traduire en auvergnat, il ne parle pas la langue :

  • La DGFIP en a marre de dépenser de l’argent pour vous. D’ailleurs, vu le niveau local, il ne vous sert à rien.

Voir l’article original 288 mots de plus

SNCF : voilà à qui la mairie d’Ambert fait confiance… Un peu naïfs, non ?

Par défaut

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

On sait depuis longtemps la confiance que l’on peut accorder à la SNCF dans les négociations. Jusqu’en 2014, la mairie d’Ambert a rassemblé pour s’opposer à la volonté de fermeture du guichet de la gare avec succès. Depuis 2015, l’actuelle municipalité a cédé au chant des sirènes, a cru aux affirmations assénées comme des certitudes : il n’est pas possible de maintenir le guichet à Ambert. https://ambertaucentre.org/2017/12/09/ambert-guichet-sncf-de-la-gare-la-mediocrite-mal-assumee-de-la-region-et-de-la-mairie/

Beau jeu ensuite pour la maire d’Ambert de « marteler » en conseil municipal ce vendredi : « Une décision qui ne nous enchante absolument pas, martelait-elle. La SNCF est seule décisionnaire. A nous d’être vigilants par rapport au fait qu’il soit toujours possible d’acquérir un titre de transport ».

On est désormais bien loin du « il va y avoir des décisions de prises cet automne » tout autant martelé dans un article précédant de la Montagne il y a un peu plus de 2…

Voir l’article original 631 mots de plus

Guichet de la gare d’Ambert : la SNCF écrit à la mairie pour lui annoncer son intention de fermer le guichet le 4 décembre.

Par défaut

« C’est jamais bon de laisser dormir les créances, et surtout de permettre au petit personnel de rêver. » (Lino Ventura/Michel Audiard)

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

retardCette fois-ci la municipalité ambertoise a prévenu par mail la totalité des communes de l’arrondissement du courrier qu’elle a reçu de la part de la SNCF une lettre annonçant l’intention de cette dernière de fermer le guichet de la gare :  » je vous confirme donc la fermeture du guichet d’Ambert à compter du lundi 4 décembre 2017« , écrit Alain THAUVETTE, Directeur régional TER Auvergne-Rhône-Alpes fraîchement arrivé à ce poste.  (https://www.mobilitesmagazine.com/single-post/2017/09/07/Alain-Thauvette-directeur-TER-d%E2%80%99Auvergne-Rh%C3%B4ne-Alpes)

Joint à ce mail d’information aux communes un courrier de Myriam FOUGERE saisissant le Préfet du Puy de Dôme de cette annonce et exprimant sa « surprise » et son « indignation » face à cette « décision unilatérale« . Nous ne lui reprocherons pas cette fois-ci de l’avoir joué « perso », et c’est une bonne chose. La SNCF ayant préalablement souhaité que soit organisée une réunion en mairie d’Ambert à laquelle seront associés les membres du collectif, nous…

Voir l’article original 70 mots de plus

Un projet de loi « Société de confiance » qui supprime la propagande électorale sur papier : On sourit ou on pleure ?

Par défaut

Il y a des jours…

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

source : http://www.maire-info.com/article.asp?param=21258&PARAM2=PLUS&nl=1

moi7« Que contient le projet de loi Société de confiance, examiné demain au Cnen ?

Séance importante au Conseil national d’évaluation des normes, demain, avec l’examen, entre autres, du projet de loi « Pour un État au service d’une société de confiance ». Il s’agit là de la nouvelle mouture de l’ancien projet de loi « Droit à l’erreur », rejeté par les représentants des élus au Cnen en juillet (lire Maire info du 26 juillet).
On se rappelle que ce texte avait suscité la colère des élus. Il comprenait de nombreuses mesures impactant directement les collectivités, mais sans qu’aucune concertation n’ait eu lieu, avaient alors dénoncé les élus, sans étude d’impact sérieuse et « dans l’urgence ». Au moment précis où le président de la République venait, lors de la Conférence nationale des territoires, de dire sa volonté de « prendre en compte l’avis des élus », l’émergence brutale de ce texte avait fait désordre…

Voir l’article original 267 mots de plus