A la DGFIP du Puy de Dôme, le nouveau directeur invente la « proximité raisonnable ». Celle-là, on nous l’avait pas encore faite.

Par défaut

La dialectique, ce n’est pas rien…

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

Avec la SNCF, on a connu un grand moment d’enfumage ces derniers jours, mais là, on a découvert un vrai dialecticien : Patrick SISCO, le nouveau directeur départemental des finances publics.

S’il ne connaît manifestement pas encore bien la topographie du département, il a inventé une notion nouvelle : la « proximité raisonnable« . Afin de vendre aux maires de l’arrondissement d’Ambert le départ des services du cadastre à Issoire, il nous explique ce qui est bon pour nous. On enlève le service localement une meilleure qualité de…. service de proximité ! Ca c’était déjà fort, mais on nous l’a déjà fait plusieurs fois, alors on est blasé et on n’y croit plus.

Bon, on va l’aider à traduire en auvergnat, il ne parle pas la langue :

  • La DGFIP en a marre de dépenser de l’argent pour vous. D’ailleurs, vu le niveau local, il ne vous sert à rien.

View original post 288 mots de plus

SNCF : voilà à qui la mairie d’Ambert fait confiance… Un peu naïfs, non ?

Par défaut

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

On sait depuis longtemps la confiance que l’on peut accorder à la SNCF dans les négociations. Jusqu’en 2014, la mairie d’Ambert a rassemblé pour s’opposer à la volonté de fermeture du guichet de la gare avec succès. Depuis 2015, l’actuelle municipalité a cédé au chant des sirènes, a cru aux affirmations assénées comme des certitudes : il n’est pas possible de maintenir le guichet à Ambert. https://ambertaucentre.org/2017/12/09/ambert-guichet-sncf-de-la-gare-la-mediocrite-mal-assumee-de-la-region-et-de-la-mairie/

Beau jeu ensuite pour la maire d’Ambert de « marteler » en conseil municipal ce vendredi : « Une décision qui ne nous enchante absolument pas, martelait-elle. La SNCF est seule décisionnaire. A nous d’être vigilants par rapport au fait qu’il soit toujours possible d’acquérir un titre de transport ».

On est désormais bien loin du « il va y avoir des décisions de prises cet automne » tout autant martelé dans un article précédant de la Montagne il y a un peu plus de 2…

View original post 631 mots de plus