Axelle LEMAIRE dresse le bilan de sa fonction de secrétaire d’Etat en charge du numérique. Je le rejoins largement.

Par défaut

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

axelle-lemaireEn toute discrétion, Axelle LEMAIRE  a démissionné de son poste pour se consacrer à la candidature de Benoît Hamon. Logique et honnête de sa part, même s’il est clair qu’elle ne parviendra pas à sauver un bateau en plein naufrage. Elle revient dans un entretien à Libération sur son passage au gouvernement.

Contrairement à d’autres socialistes il est clair qu’elle n’a aucune affinité avec Emmanuel Macron – et j’avais pu l’observer – avec lequel elle a travaillé à Bercy. Son jugement est donc également intéressant sur ce point (« Quant à Emmanuel Macron, sans le citer nommément, elle dénonce tout de même en creux «l’hyper-personnalisation du régime présidentiel français, vrai aboutissement d’une logique monarchique». Suivez son regard… « ).

Elle avait déjà expliqué cela en juin à l’Association des Maires de France lors d’une rencontre évoquée dans ce blog : https://ambertaucentre.org/2016/06/30/telephonie-mobile-nouvelle-rencontre-avec-axelle-lemaire/ et j’ai souligné à plusieurs reprises le plaisir de travailler avec elle.

View original post 61 mots de plus

Je lance « engagement politique démocrate et républicain 2.0 » aujourd’hui : agir pour ne plus subir.

Galerie

Le vent électoral est propice à tous les envols : aussi bien les feuilles mortes, les branches pourries que les petites graines prometteuses, aussi bien les promesses électorales, les vestes qui se retournent que les transports quasi amoureux. Au final les électeurs ont toujours eu les élus qu’ils méritent, et c’est très bien ainsi ; cela s’appelle la démocratie.

Cette démocratie s’est construite dès l’origine sur des clubs ou des partis, seuls capables de porter un projet et de lui donner un cadre législatif de portée nationale. Tous ceux qui ont dénoncé le « régime des partis », y compris le Grand Charles, se sont in fine trouvés à la tête de ces rassemblements de militants qui les ont portés au pouvoir en collant les affiches, en faisant la claque dans les meetings et même parfois en donnant des claques… Et de « révolutionnaire » ils sont devenus « conservateurs » ; ainsi va la vie politique…

C’est la raison pour laquelle cet engagement politique doit être affirmé avec autant de fierté que celle d’un professionnel compétent ou d’un bénévole associatif impliqué. Aujourd’hui, cet engagement est honteux, de la bouche même de ceux qui le portent. Comment dans ces conditions penser que les électeurs puissent y accorder le moindre crédit. C’est le terreau fertile des populistes, ceux qui expliquent qu’ils sont le « peuple », non sans un mépris souvent insupportable.

modem

Adhérent du Mouvement Démocrate depuis 2008, je n’ai jamais caché cettemichel-sauvade appartenance, même lorsqu’elle était une source inépuisable de railleries, souvent amusantes (« et vous vous réunissez dans une cabine téléphonique ? »), parfois justifiées (« Vous êtes sûrs de savoir ce que vous voulez ? »). Il est clair que choisir le MoDem pour « faire carrière », ce n’est pas la voie royale. Encore faut-il vouloir faire carrière… L’histoire a montré qu’on pouvait cependant, être reconnu, respecté et même… élu.

photo-simon-et-moi-a-arras2

ambert2011Ce sont d’ailleurs des adhérents du MoDem qui ont lancé ici, autour de Jean Aulagnier et de jeunes élus un groupe Modem que l’élections cantonale de 2011 a transformé en centristes pour Ambert, « Ambert au centre ». Cette belle aventure a accompagné vers la réussite électorale nombre de ses membres, fort d’un travail collectif de terrain, et nourris par l’expérience de nos glorieux anciens, comme Georges Chometon ou Jo Chanoine qui n’ont pas ménagé, eux non plus, leur peine pour ce pays d’Ambert qui nous est si cher.

georges

Ambert au centre, après l’élection départementale a intégré « l’équipe du canton », avec Les Républicains, autour de Valérie Prunier et de moi-même, l’une Réconseillerspublicaine, l’autre Démocrate : une démarche originale qui, sans renoncer aux engagements partisans – au sens noble du terme – , les a transcendés dans l’intérêt collectif, au point que plusieurs de ces « équipiers » se sont à leur tour encartés, qui chez les Républicains, qui à l’UDI : nous avons compris que nous ne devions compter que sur nous-mêmes pour être élus ici et que notre voix devait être entendue plus haut.

canton

Derrière Florence Dinouard, candidate investie par l’UDI, nous sommes en campagne actuellement, Centre et Droite rassemblés pour l’élection législative qui permettra l’alternance dans notre arrondissement. Florence porte cette ambition qui nous anime depuis le début, et clôturera ainsi définitivement l’ère Chassaigne.

udi

Durant les trois ans qui suivront, le paysage politique locale se sera stabilisé : nous aurons tout loisir d’accompagner alors celles et ceux qui seront les élus de demain dans les communes et à la communauté de communes Ambert Livradois Forez : ils sauront mener à bien le projet qu’ils auront construit avec vous toutes et tous, qui suivez ce blog.

Il est certain que la relève est d’ores et déjà assurée ici ; elle pourra compter sur nous. Je ressens le besoin d’élargir la réflexion et de l’ouvrir à d’autres horizons. Mes activités au sein de l’Association des Maires de France au niveau national m’y invitent. Notre voix peut et doit compter, y compris en face de ministres ou de chefs de partis ou de services de l’Etat.

Quel paysage politique national sera celui du Centre et de la Droite demain ? Bien malin qui peut le dire à l’heure où j’écris ces lignes. Une chose est sûre cependant : de nouvelles équipes se mettront en place dans des partis recomposés pour tout ou partie. Pour n’en citer qu’un, quel avenir pour un parti politique, le MoDem, sans candidat à la Présidentielle.

Il est impensable que les militants continuent à subir à l’intérieur des partis, ce que nous subissons depuis quelques années : fait du prince, petits arrangements entre amis, absence d’écoute… nous en voyons tous les jours les conséquences dévastatrices sur l’électorat. Nous sommes ici à des titres divers investis de responsabilités départementales dans nos fédérations, voire de fonctions nationales et nous le vivons au quotidien.

Le temps n’est pas propice à ce débat à l’intérieur de nos partis aujourd’hui… à nous de nous en emparer sur le web : c’est la raison pour laquelle j’active le site web, créé il y a plusieurs mois : engagement politique démocrate et républicain ; il est ouvert aux militants encartés de l’UDI, du MoDem et des Républicains : chacun y aura sa page personnelle et pourra y dialoguer sans censure pour inventer les partis de demain. Chaque année nous organiserons une rencontre ici en Livradois-Forez pour des tables-rondes ouvertes à toutes et tous.

C’est une autre expérience qui commence pour moi, à côté de mon engagement communal, départemental, à côté d’Ambert au centre et du MoDem. Epanouissement politique personnel et besoin d’explorer de nouveaux horizons. Je vous invite à m’y retrouver : http://engagementpolitique.net

François Bayrou passe un accord avec Emmanuel Macron. Ah bon ?

Par défaut

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

Conseiller national et vice-président du MoDem du Puy de Dôme j’ai appris comme vous par la presse la décision personnelle de François Bayrou de proposer un accord à Emmanuel Macron en vue de l’élection présidentielle ce jour.

N’ayant eu aucune information préalable de quelque source que ce soit je ne me sens pas engagé par cette décision.

J’attendrais donc la tenue d’un prochain conseil national, dont j’imagine qu’il ne devrait pas tarder, pour donner ma position. Les règles de notre Mouvement font que le débat, fort logiquement, doit d’abord être un débat interne avant de l’exprimer publiquement.

Pour autant cette position n’engage que moi et cet espace d’Ambert au Centre est un espace de débat. A vos commentaires donc. Etant entendu que dans l’arrondissement d’Ambert, les militants du MoDem se compte sur une main…

View original post

Pour en finir avec Jean-Claude Daurat et passer aux choses sérieuses.

Par défaut

Bon, ça c’est fait et définitivement clos.

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

jeanclaudedauratDans un commentaire aujourd’hui sur ce site Marie Mouleyre – que je ne connais pas a priori mais dont j’imagine qu’elle n’utilise pas un pseudonyme – écrit : « En fait le problème de Michel Sauvade n’est pas le montant de l’ indemnité du président mais c’est uniquement Jean-Claude Daurat ». Il est vrai que la médiatisation politique, avec les conséquences néfastes que l’on constate conduit les journalistes et les lecteurs à se délecter des affrontements des élus et des petites phrases : pensons par exemple aux « Indiscrétions » de la Montagne et l’intérêt qu’elles suscitent chez certains ; en être ou ne pas en être, telle est la question…

S’il est vrai que je n’accorde aucune confiance depuis longtemps à Jean-Claude Daurat pour des raisons évidentes (https://ambertaucentre.org/2011/11/10/carriere-de-tonvic-quand-jean-claude-daurat-juge-les-elus-de-chaumont-le-bourg-et-de-marsac-en-livradois/) , et que je ne suis pas le seul à partager  ( https://ambertaucentre.org/2012/01/15/carriere-de-chaumont-quand-leffronte-sen-prend-a-jean-claude-daurat/) ce n’est en tout état de cause pas l’objet dans le contexte…

View original post 483 mots de plus

Florence DINOUARD, candidate confirmée de l’UDI dans la 5ème circonscription du Puy de Dôme.

Par défaut

Soutien sans faille pour notre future députée !

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

p1120989-2Nous n’en doutions pas, mais, en dépit des pressions, le travail de terrain de Florence Dinouard a été reconnu nationalement par l’UDI qui a confirmé hier qu’elle était bien sa candidate dans la 5ème circonscription du Puy de Dôme.

Avec le soutien de tous les militants locaux de la Droite et du Centre, elle a su rassembler durant ces derniers mois autour d’elle et de Jean-Christian Courchinoux. Ils sauront nous conduire à l’alternance pour cette circonscription.

Comme nous le demandions, ce sont les électeurs qui décideront et, contrairement aux élections régionales dernières, ils auront le choix, largement de l’extrême gauche à l’extrême droite. Nous n’aurons pas à voter pour une candidate imposée d’en haut et  élue d’avance sans faire campagne. On voit d’ailleurs le résultat…

En 2011, je l’avais annoncé, nous commencions à tourner les dernières pages de « l’ère Chassaigne », à Florence Dinouard de refermer le livre et d’en ouvrir un nouveau, celui de l’ambition…

View original post 13 mots de plus

Arrondissement, Cantons, intercommunalité, tout change ; Ambert au centre évolue et vous invite à son assemblée générale le jeudi 16 février à 19 h à Ambert : agir pour ne plus subir.

Par défaut

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

Après une longue période de profonds bouleversements, l’architecture territoriale de l’arrondissement d’Ambert se stabilise désormais : un arrondissement un peu plus grand, une seule communauté de communes et 2 cantons.ambertaucentre

L’association Ambert au centre a été créée en mars 2012 (https://ambertaucentre.org/2012/03/23/ils-sengagent-tu-tengages-je-mengage/) dans le prolongement de ce blog, lancé au soir du second tour de l’élection cantonale de 2011 (https://ambertaucentre.org/2011/03/27/hello-world/ et https://ambert2011.net/). 23mars

Son objectif annoncé dans les statuts demeure d’actualité :

« Article 2 : cette association a pour objet d’accueillir les personnes souhaitant s’investit dans la vie publique locale dans le respect des valeurs centristes, de participer à la promotion de ces valeurs sur l’arrondissement d’Ambert et de participer aux différentes élections territoriales et nationales. »

militants

Reconnaissons que la vingtaine de membres que compte l’association a plutôt bien travaillé : nous sommes plusieurs, conseillers municipaux, maire-adjoints, maires, vice-président d’intercommunalité et jusqu’au conseil départemental, voire même une députée, nous l’espérons. Quel chemin parcouru…

View original post 252 mots de plus

Plateforme France mobile : une dynamique se met en place, nous sommes partie prenante.

Galerie

Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

p1150518-2Comme évoqué dans un précédent article la plateforme France mobile a vocation à recevoir les remontées des élus quant aux difficultés rencontrées dans la couverture de téléphonie mobile.(https://ambertaucentre.org/2017/01/21/telephonie-mobile-la-plateforme-france-mobile-est-operationnelle-aux-maires-de-sen-saisir/)

Ce matin a eu lieu la seconde réunion du comité de concertation national « France mobile ».

Autour du Préfet Mirabaud et des services de l’Etat (Direction générale des entreprises, Agence du numérique, Autorité de régulation, Commissariat général à l’investissement se trouvent la Fédération française des télécommunications et les représentants des opérateurs, les collectivités (ARF, AVICCA, ADF, AMF – que je représente – , AMRF, ANEM et FNCCR).

Un point d’actualité a été fait sur les programmes en cours « centre-bourgs » et « 1300 sites » (rien de nouveau pour Prabouré…). Les difficultés rencontrées dans les mesures contradictoires soulignent l’inadaptation du protocole de mesure dont nous demandons la remise à plat dans les meilleurs délais pour…

View original post 289 mots de plus