En finir avec la politique de gribouille : le Conseil général du Puy-de-Dôme saborde le Comité d’Expansion Economique

Par défaut

Il y a un peu moins d’un an j’avais attiré l’attention sur le manqueshadock5_s d’intérêt manifeste du Conseil général vis-à-vis du Comité d’Expansion économique, sa structure d’intervention économique : 1 conseiller sur 12 (http://ambertaucentre.org/2013/03/30/comite-dexpansion-economique-le-conseil-general-du-puy-de-dome-se-fout-de-leconomie/) .

Lors du conseil d’administration de ce jour, le progrès était sensible : ils étaient 4, plus Lionel Gay, le vice-Président amené à porter la parole de l’exécutif puydômois. Enfin 4, pas tout le temps, car Caroline DALET, la conseillère PG de Chateldon a annoncé qu’elle allait participer à la manifestation pour l’emploi et la hausse des rémunérations et nous a planté là en expliquant qu’elle n’était pas présente habituellement car elle travaille par ailleurs… Ben là, pour manifester, elle avait pu se libérer… bref, passons…

Revenons au fond de la question : l’action du Comité d’Expansion Économique fournit un travail  remarquable au plus près du terrain, sous la houlette de Jacques FOURNET et du directeur Gérard MARCUS. A leur actif en 2013, on remarquera notamment le fonds Mutualisé de Revitalisation abondé à hauteur de 2 M € mis en place en relation avec la DIRECCTE. Quant au travail de proximité, c’est une évidence.

Devant de tels résultats, les conseillers généraux ont décidé en décembre 2013 de faire disparaître le Comité d’Expansion Économique pour l’internaliser au sein des services du Conseil général, en réduisant le champ d’intervention confiant à d’autre le reste des actions engagées !…

shadock1_sNous considérons qu’il s’agit là d’un très mauvais signal envoyé aux entreprises et aux élus locaux : c’est un espace de travail en commun, de discussion et de construction qui disparaît. Pourtant la priorité des élus est plus que jamais le développement de l’activité économique et de l’emploi, non ?

Le Comité d’Expansion Économique fonctionnait probablement trop bien et avait sans doute le tort d’attirer l’attention sur les actions à entreprendre… C’est plus facile de traiter l’économie à la petite semaine dans chaque canton. Le Conseil général avait un bras armé puissant, il va avoir demain un gros ventre mou…

C’est clair, désormais les agents de l’Etat sont ceux qui oeuvrent au plus près des territoires avec le plus de conviction et de succès.

Lionel Gay a justifié cette mesure par la contrainte budgétaire notamment : « il a fallu faire des choix dit-il« , c’est de toutes façons la faute des autres, comme d’habitude… Le plus beau est le « on garde une capacité sur 2 ou 3 affaires, pour ne pas saupoudrer et faire du clientélisme«  : là, j’ai souri… Ils ne font QUE du clientélisme et ils ne s’en rendent même pas compte…

Jacques FOURNET a multiplié les exemples inquiétants mais le discours de vérité passe mal face aux déclarations de principe et au dogmatisme. Pourtant, le rôle des élus, c’est bien de prendre des responsabilités, non ?

Votre avis m'intéresse :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s