La République un marche : un culte de la personnalité naissant ?

Galerie

WP_20170531_17_05_39_Pro (2).jpgDifficile aujourd’hui d’émettre quelque réserve que ce soit sur la belle victoire d’Emmanuel Marcon et ses suites sans être taxé immédiatement de mauvais esprit ou pire – je l’ai entendu – d’être accusé de vouloir agir contre l’intérêt de la France.

J’ai d’ailleurs pris beaucoup de soin à  intervenir le moins possible sur les débats en cours, y compris lorsque le MoDem, régionalement ou nationalement était impliqué. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai pris un certain recul par rapport au Mouvement.

Ceci me donne le droit, je pense de ressentir un certain malaise on voyant apparaître progressivement les affiches des candidats « en Marche » sur le département : le hasard a fait qu’en 2 jours j’ai été confronté aux documents de campagne des différents candidats du département :

Si l’intérêt médiatique de cette communication est évident, et cela contribuera certainement à poursuivre la dynamique de la présidentielle, cela écarte par contre les suppléants, à l’exception de Valérie Coudun.

Mais cela rappelle surtout des affiches précédentes d’autres partis et c’est pour moi un vrai problème. La politique n’a rien à attendre de bon d’un culte de la personnalité exacerbé et il n’est pas souhaitable que la France s’engage sur le chemin.

Il s’agit là d’une opinion personnelle, évidemment…

Vice-Président du Modem 63, je me mets en retrait de la Fédération départementale du MoDem.

Par défaut

Au vu de la situation dans le Puy-de-Dôme pour les élections législatives, Vice Président du Modem 63,je me mets en retrait du Mouvement departemental jusqu’au prochain conseil national, dont je suis membre par ailleurs.

J’en ai informé hier le secrétaire national Marc FESNEAU.